Côte Est Australienne : le récit d’un road trip

Côte Est Australienne : le récit d’un road trip
Un passage très important à prévoir lors d’un voyage en Australie : un road trip sur la côte Est AustraliennePour nous, cela a été un peu plus spécial que pour la plupart des gens : quand le monde n’a plus de frontières, quand le temps n’est plus un problème et quand en 24h un avion nous amène : NOS MÈRES!

RÉSUMÉ DE NOTRE ROAD TRIP SUR LA CÔTE EST Australienne : UN ROAD TRIP À FAIRE ! 

NOTRE PETITE SPÉCIFICITÉ : AVOIR NOS MAMANS <3

Le grand bonheur ! Après 8 mois de séparation, vous auriez dû nous voir avec Bouboule à l’aéroport quand nous sommes allées les chercher! Deux gamines attendant leur cadeau de Noël! 1h d’attente à la sortie du terminal, sautillant, ricanant, cherchant partout du regard un visage familier, se faisant beaucoup de fausses joies … (« Je les vois !!! Je les vois !!! Ah non 🙁 c’est pas elles »)
Puis finalement …. Hhhhaaaaa ! Nos mamans !!! Yeehaaaa !!!! 
Embrassades chaleureuses, larmes de joie, déconnades passées, nous voilà parties toutes les 4 en direction du City Backpackers à Brisbane, notre auberge de jeunesse chérie nous ayant fait office de maison pendant nos 3 mois de résidence dans la ville.
Ce fut la première expérience en auberge de jeunesse pour nos mamans, qui, malgré l’inconfort, ne se sont pas plaintes et ont juste profité de chaque moment passé aux antipodes du globe, et ce peu importe les conditions.
Je dirais même qu’elles sont restées dans cet état d’esprit tout le long du séjour, et qu’elles se sont parfaitement adaptées au mode de vie du classique « backpacker ».

AU PROGRAMME DU ROAD TRIP

Au programme donc : des dortoirs mixtes, de la nourriture pas trop chère, du goon, des nuits en camping, du bruit, beaucoup de jeunes, des insectes agressifs, de la chaleur mais surtout beaucoup de bonne humeur ! 
Nous avons donc commencé par passer quelques jours à Brisbane, nous avons visité la ville et fait un peu de shopping (des activités relativement calmés le temps que nos chères dames se remettent du décalage horaire), puis nous nous sommes assez vite dirigées vers Noosa, puis Fraser Island, les îles Whitsundays, Cairns et sa forêt tropicale puis Brisbane à nouveau pour passer les fêtes de fin d’année en famille. 

LE ROAD TRIP SUR LA CÔTE EST EN DÉTAILS : 

Noosa : de très belles marches le long des magnifiques plages australiennes et à travers nationaux… Beaucoup de beaux paysages et de premières images marquantes pour nos visiteuses parisiennes, profitant du soleil local concurrençant beaucoup la pluie et la grisaille françaises.

Fraser Island : nous avons sillonné l’île en 4×4, avec un guide adorable et un groupe d’Irlandaises très sympathiques. Nous avons visité les attractions principales de l’île comme les Champagne Pools ( piscines naturelles au cœur des rochers, bordant la mer – sensations garanties quand les vagues les percutent), Indian Point (plus haut point de vue de Fraser Island offrant une vue à 360 sur le paysage), une épave de bateau japonais, et autres activités mémorables.

Nous dormions dans un camping, au milieu de 3 groupes de 50 backpackers, armés d’une quantité de goon et de bières suffisante pour abreuver 10 fois la population de Paris (bon, OK, j’exagère, mais vous saisissez l’idée)…
Pas idéal pour elles, surtout venu le moment de dormir, au milieu de tout ce bordel 😀 Et puis je ne vous parle même pas de l’organisation des repas… OMG! Nous étions divisés en groupes, et chaque groupe recevait en début d’excursion des caisses contenant l’intégralité des provisions pour les 3 jours… Mais au moment des repas, quelle horreur ! Haha ! Toujours de la nourriture volée, des couverts manquants, pas de place pour cuisiner… Très très difficile de tout faire coïncider! Mais c’était bien marrant et c’est un bon souvenir, au final nous ne sommes pas mortes de faim et nous avons pu subvenir à tous nos besoins !
Mais ici encore, comme je l’ai déjà dit, adaptation au top! Pas une plainte, pas une remontrance, que des bonnes ondes et un seul mot d’ordre : PRO-FI-TER! J’aime… J’aime beaucoup…

champagne pools

indian point

 

Whitsundays Islands : alors là, avant toute chose, je tiens à mentionner quelque chose. Les march flies ou encore horse flies, ces p**** de grosses mouches (plus communément appelées taons chez nous), nous devons les faire DISPARAÎTRE! Ahhhhh, quelle horreur! On en avait constamment 25 autour de nous, que ce soir sur la terre ferme ou sur le voilier. Nous dormions sur le pont du voilier et tous les matins, une nuée de taons nous survolaient, prêtes à nous sucer le sang… L’enfer! Ça nous a un peu gâché le plaisir parfois car il était difficile de profiter pleinement du paysage avec ces vampires environnants. Mais bon, c’était si beau qu’on arrivait tout de même à faire abstraction le temps d’un instant. Notamment à White Haven Beach, une plage avec le sable le plus fin du monde, dit-on… Il est si fin et si parfait qu’on pourrait le comparer à du talc ou à de la farine… Bref, du bonheur en barres.

Forêt tropicale : encore un très bon moment passé dans un endroit dépaysant. Le premier jour, nous avons suivi un guide pour une marche à travers la forêt, qui nous a fait découvrir tout un tas de plantes, de rites aborigènes.J’ai été marquée par une plante à épines que les aborigènes utilisaient pour soigner les maux de tête, en la positionnant le long du front de manière assez appuyée afin que les épines pénètrent dans la peau (j’ai essayé – c’est sans douleur, je vous rassure) et délivrent un « produit » calmant les migraines.

Ayant été justement victime de douleurs crâniennes ce jour-là, je peux confirmer que ça marche!

Par contre, ici encore, nous avons eu de gros problèmes avec les insectes locaux… Des sangsues, cette fois-ci. Le sol en était rempli! Horrible! La maman de Bouboule en a eu plusieurs entre deux orteils et ne s’en est pas rendue compte tout de suite… Résultat : au moment de les enlever, un trou saignant ! MIAM! Saloperies d’insectes… Et dire qu’on dit qu’elles ont une utilité pour suturer les plaies en médecine et les nettoyer…
Pour finir, nous sommes retournées à notre point de départ, Brisbane, pour passer les fêtes de fin d’année. Beaucoup de voyageurs redoutent cette période car il est bizarre d’être seul au bout du monde au moment de Noël, alors qu’on a l’habitude de le passer entouré de tous ses proches. Nous avons eu la chance de ne pas avoir ressenti ce coup de moi car nous étions en présence de nos mamans. 

Nous avons profité de très bons restaurants australiens, avec au menu steak de kangourou, ému (autruche australienne), et des fourmis acidulées (oui oui, vous avez bien lu! Étrange mais la partie inférieure de leur corps est de l’acide citrique pur, du coup, servi avec de la truite fumée, ça donne un petit goût citronné et c’est très bon!).

Ce voyage était super et nous nous en rappellerons toutes les 4 pour toujours je crois <3

ESCALE À MELBOURNE 

Ensuite avec Bouboule nous nous sommes dirigées vers le sud de l’Australie, dans le Victoria, plus exactement à Melbourne.
Melbourne est une ville très sympa, grande, riche en art de rue (graffitis magnifiques, artistes ambulants) et très « européenne » en terme de style architectural. De nombreuses personnes sont assez déçues lorsqu’elles débarquent de France directement à Melbourne, car l’on y est moins dépaysé. Par contre, après 9 mois 1/2 ici, pour nous c’était parfait !

EN FERME WORKING-HOSTEL À BERRI, PRÈS D’ADELAIDE

Nous avons passé 3 semaines là-bas, juste en touristes et sans travailler, avant de prendre la route pour Adelaïde avec un ami Suédois rencontré à Brisbane. Puis tout juste après Adelaïde, Berri, petite ville où ils y a une concentration de fermes, dans le but de trouver un boulot en fruit picking et de prolonger notre visa… Voilà où nous en sommes actuellement tous les 3.
UN BON PLAN POUR BOUGER D’UNE VILLE À L’AUTRE : LA RELOCATION DE VÉHICULE
Pour faire la route de Melbourne à ici (environ 800 km), nous avons bénéficié d’une relocation de caravane. Un super bon plan, dont le principe est le suivant : une compagnie de location de voitures louent un véhicule à des particuliers, qui le déplacent d’un point A à un point B. Ensuite, ils rendent les clefs, récupèrent leur caution, et puis bye bye! Mais la compagnie de location a besoin que quelqu’un ramène le véhicule au point A initial… Donc, plutôt que de payer du personnel, ils re-louent la voiture à un prix dérisoire (5$ par jour) à d’autres particuliers qui vont donc la ramener gratuitement.

Pour 35$ chacun (GPS en extra et assurance comprise), nous avons donc pu être au volant d’un campervan platinium beach (le plus haut de gamme) pendant 3 jours : 2 lits doubles, frigo, microondes, TV, lecteur DVD, douche, radio, air climatisé, tables, chaises, four, douche, toilettes… Une vraie maison sur roues! Jamais nous n’aurions pu nous payer ça… Nous avons eu beaucoup de chance et nous avons bien kiffé!

Actuellement nous sommes à Berri Backpackers, un working hostel où nous payons un loyer contre leur aide pour nous trouver un boulot en fruit picking. La saison des raisins commence bientôt, et on devrait normalement trouver assez vite du boulot… En espérant que ça ne sera pas trop physique et bien payé quand même. Nos finances ne sont pas au top après avoir passé 10 mois ici… Et si nous n’avons pas vite des rentrées d’argent, on va devoir anticiper notre retour…
Suite au prochain épisode ! On croise les doigts, il doit nous rester environ 1000$ chacune en tout et pour tout, ce qui représente environ 700€ soit de quoi vivre pendant en gros 2/3 semaines ici. Nous n’avons pas réservé notre billet de retour encore et nous comptions faire un voyage d’un mois en Thaïlande après l’Australie… Mouais, comme vous voyez, pas la meilleure des situations !
Priez pour nous, qu’on se trouve vite un boulot et qu’on renfloue les caisses ! 😉
Voilà pour les petites nouvelles…

BIENTÔT LA FIN DE L’AUSTRALIE

Quant à l’avenir proche, plus que 2 mois 1/2 de visa en Australie. C’est passé si vite ! 
On espère pouvoir trouver du boulot en ferme aussi pour ça, pour obtenir une prolongation d’1 an de notre visa, utilisable jusqu’à nos 30 ans… Plutôt pas mal à avoir!
Et à voir si nous pouvons d’ici deux mois aller en Thaïlande avant de « rentrer », tout dépendra des finances.

COMMENT ÇA ME FAIT ME SENTIR

Vous constaterez que j’ai mis « rentrer » entre guillemets… Oui… J’ai un peu le syndrome d’addiction au voyage.Parfois, je me surprends à rêver d’autres horizons, de me diriger vers un autre continent… L’Asie, l’Amérique du Sud… 
Je me surprends à rêver d’ailleurs. Ça sera si bon de revoir ma famille et mes amis pendant un temps, mais une fois l’euphorie des retrouvailles passée, quoi? Reprendre une carrière, me trouver un appart?
Oui, pourquoi pas, après tout c’est le schéma classique, peut-être cela me conviendra-t-il.
Mais pourquoi pas autre chose? 
Parfois, je me surprends à rêver de sortir des sentiers battus…
 
D’ailleurs, cette année avec Bouboule nous a tellement changées et ouverts les yeux sur pleins de choses de la vue que nous avons décidé de marquer le coup en se tatouant. 
Il y a un peu moins d’une semaine je me suis donc ornée d’une très belle plume sur les côtés en prolongement du sein, symbole de ma liberté que j’ai envie de garder tout au long de ma vie. Mélodie s’est écrit une phrase symbolique de son état d’esprit sur les côtes également.
tattoo feather plumedaure
Ils sont très réussis et nous sommes très heureuses… Mais par contre nous avons eu très mal!
Voilà, mon article touche à sa fin. Je vous embrasse mes amis. Et comme je suis dans ce petit bled paumé pour un molène et que nous n’avons pas grand chose à faire, j’ai du temps pour la méditation et la réflexion et je pense écrire plusieurs articles rapprochés dans les jours/semaines à venir.
A bientôt, donc ! Xxxx
Crédits photo principale : Seth Doyle

SaveSave

SaveSave

3 Commentaires

  1. juin 22, 2017 / 7:45

    Ce camping car de rêve !

    Emilie / clichesdailleurs.com

  2. juin 27, 2017 / 11:47

    Ton article est super ! moi qui prévoie d’y aller cet été c’est super cool.
    Gros bisous

    • juin 27, 2017 / 2:07

      Ha mais tu es tombée sur un de mes premiers articles dis-donc ! 🙂 Contente qu’il t’ai plu malgré mes tout débuts… hihi.
      Des bisous ! Hâte de suivre tes aventures en Australie, ce pays est tellement ouf!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.