Lutter contre l’insomnie et bien dormir comme avant

Lutter contre l’insomnie et bien dormir comme avant

Bien dormir est essentiel pour se sentir en forme, en santé, et pour avoir le moral. Bien dormir est une capacité naturelle du corps, que l’on a TOUTES et TOUS en nous. Mais parfois, en raison d’un stress, d’un déséquilibre interne, de problèmes de santé ou autres… cette capacité naturelle peut devenir perturbée. On devient donc le sujet d’insomnies qui peuvent être très difficiles à vivre et quelque peu invalidantes, avec un sentiment de repli sur soi, d’échec. Personnellement, j’ai toujours bien dormi. Sauf en 2019, où j’ai moi aussi traversé une période d’insomnies qui m’a pas mal affaiblie. Puis, après avoir fait un gros travail sur moi-même et de multiples recherches sur le net et dans des livres, j’en suis sortie grandie. Plus forte qu’avant ! Et je peux vous dire : je dors bien, aussi bien qu’avant. OUI, c’est possible de bien dormir même après avoir connu les insomnies. Comme lutter contre l’insomnie ? Je vous donne tous mes conseils !

Bien dormir et lutter contre l’insomnie

1. Les principes de base

C’est l’expérience qui parle ici. Tout ce qui suit, je l’ai fait. Et j’ai compris que c’était contre productif. Alors voici ce qu’il faut éviter selon moi, pour gagner du temps et ne pas faire comme moi :).

Il y a toute une série de principes à respecter lorsque l’on a tendance à perdre son bon sommeil, afin d’être sûr(e) de partir sur de bonnes bases, qui sont les suivants :

  • pas d’écrans au moins 1h avant le coucher (pas de téléphone portable, de TV, etc). Leur lumière bleue perturbe votre production de mélatonine, hormone du sommeil. Préférez-leur un livre : excellente, la lecture avant de dormir :). Ou encore toute autre activité relaxante (méditation, écouter de la musique douce, câlins avec son chéri/sa chérie, etc).
  • pas de café / thé / alcool ou tous autres excitants après 16h. Bon, OK pour une petite bière ou un petit verre de vin au dîner mais pas de café / thé etc. OK pour les infusions bien entendu, surtout de verveine ou de camomille qui favorisent l’endormissement.
  • pas de sport intense après 18-19h. Le sport est génial mais préférez-le plutôt en journée, car le soir il a tendance à avoir l’effet inverse recherché : il vous excite et vous empêche de bien dormir. Le matin par contre, ou l’après-midi, il vous dépensera ! L’idéal pour épuiser vos réserves d’énergie et pour bien dormir le soir. D’ailleurs, même si vous avez mal dormi, allez au sport ! Se dire qu’on ne fait plus rien car on ne dort pas n’est pas une bonne idée. Il faut fatiguer votre CORPS, et non votre MENTAL. Si vous vous fatiguez (CORPS), vous trouverez plus facilement le sommeil. De plus, le sport permet de produire de la dopamine (hormone du bien-être) et d’évacuer du cortisol (hormone du stress) et donc de nous A-PAI-SER.
  • pas de somnifères ! Consultez toujours un médecin avant de prendre n’importe quoi… en effet les somnifères ont tendance à être addictifs. Il y a d’autres solutions plus douces (comme les antihistaminiques par exemple, mais sur prescription…) mais le mieux : CROIRE en votre capacité à dormir sans cachet du tout. Vous l’avez fait toute votre vie jusqu’à cette période d’insomnies, vous le referez. Je vous le PROMETS.
  • Ne regardez pas l’heure, cachez si possible les horloges et arrêtez de compter les heures. Combien de temps vous avez dormi, combien de temps il vous reste a dormir… Toutes ces pensées gardent votre cerveau dans un état d’ondes bêta, ondes de l’éveil, de l’activité physique et intellectuelle. C’est parfait, les ondes bêta pour TRAVAILLER, mais PAS pour DORMIR. Pour trouver un bon sommeil, notre cerveau doit passer en ondes alpha, puis delta, respectivement les états de relaxation légère, puis de sommeil. Alors, on arrête de nourrir ses pensées avec des calculs et on oublie l’heure ! En plus compter les heures ne sert a rien, car souvent, dans le cas d’insomnies, on évalue mal notre temps de sommeil. On croit que l’on n’a pas dormi de la nuit, mais en fait, on a bel et bien dormi, on a dormi légèrement certes, mais ON A DORMI. Compter les heures n’est pas utile, le sommeil est bien plus complexe que cela. Même rester allongé la nuit sans « trouver le sommeil (profond) », mais avec du sommeil léger, nous repose tout de même. Et la façon dont vous comptez n’est probablement pas vraiment représentative de votre nuit.
  • un dernier conseil précieux : essayez de ne pas stresser la nuit quand vous ne dormez pas. Plus facile à dire qu’à faire, certes, je le sais bien croyez-moi. Mais avec l’expérience j’ai compris quelque chose : plus on stresse, plus on s’éloigne de l’endormissement. Il vaut mieux rester zen, rester cool. Quitte à se lever du lit pour aller faire une activité relaxante pendant 10 mn avant d’aller se recoucher…

2. Ecouter des podcasts pour s’endormir

Et c’est moi, madame « je-mets-des-boules-quies-depuis-mes-15-ans », accro au silence complet, qui vous le dis. Je n’aurais JAMAIS cru pouvoir m’endormir avec quelqu’un qui me cause dans les oreilles, et pourtant, dans ma période d’insomnies, cela m’a beaucoup aidé.

Le podcast qui m’a le plus aidée pour lutter contre l’insomnie qui m’a embêtée pendant quelques semaines (heu… mois) en 2019, c’est Sleep With Me. C’est en Anglais, donc il faut comprendre l’anglais. Mais si c’est votre cas, je ne peux QUE vous le conseiller. Chaque épisode dure 1h, il parle de tout et de n’importe quoi, il ne finit pas ses phrases, son ton est hyper monotone… c’est BORING au possible et du coup, cela fonctionne ! Il fait dormir des milliers d’adultes souffrant d’insomnies à travers le monde, alors essayez par vous-même, cela vaut le coup. Pour moi, cela a bien fonctionné ! J’en programme plusieurs d’affilés et je me laisse porter… cela marche presque à tous les coups !

Il faut donner une chance à ce podcast et essayer au moins 3 nuits … parfois cela peut prendre un peu de temps avant de porter ses fruits. Vous m’en direz des nouvelles.

Sinon, d’autres solutions (en français ou même de l’ASMR ou des bruits blancs – comme par exemple Sleep Meditation Podcast ASMR) s’offrent à vous en ligne. L’application Google Podcast (gratuite) est top pour écouter ses podcasts. N’hésitez pas à essayer !

3. Lire (ou écouter) le livre « La magie du sommeil » d’Isalou Regen

Ce livre m’a énormément aidée. Énormément. D’abord, à déculpabiliser. Après tout, finalement, en tant qu’enfant je n’ai jamais été une grosse dormeuse et Isalou me l’a fait comprendre au fil des tests qu’elle propose dans son livre. Donc peut-être qu’en fait, je n’avais pas VRAIMENT besoin de 8h de sommeil comme je m’en suis persuadée ces dernières années.

Aussi à déculpabiliser sur le fait que de dormir 8h d’affilées, ce n’est pas vraiment dans la nature de l’homme. Ni naturel d’ailleurs. Et que c’est normal, que parfois, cela se perturbe.

Enfin, elle m’a aidé à comprendre une chose toute simple. Lutter contre l’insomnie n’est pas la solution, car l’insomnie n’est pas une cause. C’est un symptôme. Un symptôme d’une cause qui est commune à toutes celles et ceux qui dorment mal… Notre organisme est en mode SURVIE, mode où nous avons peur, nous sommes stressés, et où notre organisme répond par toute une série de réactions physiologiques : coeur qui s’accélère, digestion qui se perturbe, mauvais sommeil. En effet, quand vous êtes attaqués par un tigre, vous êtes en mode SURVIE, et la priorité n’est pas de DORMIR ici, mais plutôt de SURVIVRE, n’est ce pas? Bon, OK, vous n’êtes pas en présence d’un tigre, mais pour d’autres raisons, votre organisme est pourtant bien en train de survivre. Et c’est pour cela que vous dormez mal. Contrairement au mode SÉCURITÉ, qui est celui du bien-être, de la paix intérieur, du bonheur, de la douceur de vivre et du bon sommeil. Comment quitter la survie et revenir au mode sécurité ? Ce livre l’explique bien, je vous le recommande ! Moi, il m’a ÉNORMÉMENT aidée !

Je l’ai personnellement écouté sur Audible sous forme de livre audio. Si vous désirez faire comme moi, sachez qu’avec ce lien, vous bénéficiez de votre premier livre audio gratuit sur Audible, car je suis leur partenaire affiliée.


En espérant sincèrement que ces quelques conseils pourront vous aider à lutter contre l’insomnie. Je vous souhaite pleins de douces nuits, et de douces journées.

N’hésitez pas à réagir en commentaires si l’envie vous en dit !

Inspirons-nous des chats et de leur insouciance… Ma petite Leia n’aura jamais de soucis pour dormir bien, c’est certain ! hihihi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.