Quelle huile consommer pour quels usages ?

Hello tout le monde. Aujourd’hui on va parler alimentation, et santé, avec un produit que l’on consomme au quotidien, et pourtant, souvent, pas correctement : l’huile. Dites-moi… Pensez savoir comment consommer les huiles ? Quelle huile consommer pour la friture ? Quelle huile consommer uniquement à froid ? Savez-vous qu’il est important de varier les huiles afin de ne priver notre corps d’aucun oligo-élément essentiel, même quand on ne juge que par l’huile d’olive, par exemple (je pense notamment au régime méditarrénéen) ? Pour ma part, avant de me pencher sur le sujet, la réponse était : NON. Je ne jurais que par l’huile d’olive et pour tous usages : salades, cuisson, friture… Mais je me suis rendue compte que l’huile d’olive n’est pas adaptée pour tout, d’une part. Et d’autre part, que bien qu’elle soit très saine (et qu’il est TRÈS bon d’en consommer), et bien que s’en contenter me réduisait à me priver des bienfaits d’autres huiles tout aussi bénéfiques. Et qu’il faut donc plutôt alterner entre les huiles, ou les mélanger. On en parle ? 

Quelle huile consommer pour quels usages ?

Le gras, notre ami (et pas le contraîre!)

Avant de commencer à parler des huiles… parlons du gras. Contraîrement à la croyance populaire, le gras n’est pas un ennemi ! Au contraîre, il contribue à assurer le bon fonctionnement de notre corps dans des milliers de réactions chimiques quotidiennes, et nous en priver, c’est empêcher notre corps de bien fonctionner.

En revanche, on peut apprendre à consommer le bon gras. Et de faire en sorte de varier les sources de gras que nous consommons pour s’assurer que nous bénéficions de toutes les bonnes choses qu’il a à nous donner, à savoir les acides gras essentiels, la vitamine E et DHA (Oméga-3 du cerveau, indispensable au bon fonctionnement de ce dernier mais aussi du cœur et de la rétine). Les mélanger, les alterner, les varier, permet d’éviter les carences et de rester en pleine forme ! Et malheureusement, la réalité est que de nombreuses personnes sont carencées de ces acides gras essentiels car ils se retrouvent principalement dans les poissons gras comme le thon ou le saumon, mais nous n’en mangeons pas toujours assez.

Alors, les amis, avant toute chose, STOP aux aprioris sur le gras. Le gras est votre ami, et il ne faut jamais oublier de consommer du gras à chaque repas. En effet les lipides devraient représenter 40% de nos apports caloriques journaliers…

Convaincus ?

Quelle huile / quel usage ?

La main de ma douce maman qui en connait un rayon en cuisine!

Si certaines huiles conviennent à la cuisson (et donc peuvent être chauffées) certaines ne peuvent pas en prétendre autant… Il est important de savoir faire la distinction pour non seulement, profiter au maximum de leurs propriétés, mais aussi pour éviter de s’intoxiquer à petit feu.

Pourquoi ? Parce que moins les acides gras des huiles sont saturés, moins on peut les chauffer ! L’huile d’olive extra vierge, par exemple, commence à produire des substances toxiques et nocives à partir de 180°. Idem pour les huiles de sésame, noix, graines de courge, lin, pas recommandées du tout pour la cuisson !

Le plus important ici est de bien différencier quelles huiles utiliser pour la cuisine froide / et la cuisine chaude.

Pour la cuisine froide, autrement dit les salades, sauces ou autres préparations froides, préférez par exemple l’huile de colza (pressée à froid ou raffinée), l’huile d’olive (pressée à froid ou raffinée) ou encore l’huile de noix, l’huile de sésame, l’huile de germes de blé… (Avec une préférence pour l’huile de sésame hummm quel délice).

Pour la cuisine à température moyenne, par exemple les cuissons vapeur, les plats mijotés, vous pouvez aussi utiliser l’huile de colza ou l’huile d’olive mais raffinées, pas pressées à froid ! Mais vous pouvez aussi utiliser l’huile de tournesol, par exemple.

Enfin, pour les plats rôtis ou encore la friture, soit la cuisine chaude, utilisez uniquement de l’huile de tournesol HO (High Oleic) ou de l’huile de colsa HOLL (High Oleil, Low Linolenic) communément appelées huiles à frire. Ces dernières sont pressées à partir de plantes sélectionnées spécifiquement pour une temperature de chauffe plus élevée. Sélectionnez donc bien des huiles pour friture dans votre supermarché, et n’utilisez pas votre huile d’olive!

La marque qui m’a inspirée pour cet article

Avant de rédiger cet article, je faisais de la friture à l’huile d’olive sans penser faire mal. Je n’avais aucune idée du fait qu’il était bon de varier les huiles pour varier les apports pour mon corps, et surtout, je n’avais jamais pensé au fait que les huiles pouvaient être adaptées à notre mode de vie.

Puis, j’ai découvert la marque Quintesens Bio, qui propose des huiles santé & vinaigrettes sur mesure en fonction de nos modes de vie. J’ai été très intriguée, je me suis donc penchée sur le sujet, et ceci m’a fait comprendre beaucoup de choses sur les huiles, à savoir tout ce que je viens de vous expliquer au dessus.

Tous leurs produits permettent de fournir la juste quantité d’Oméga-3, DHA et Vitamine E à notre corps, ce qui fait totalement écho à ce que nous disions plus haut. De plus, ils proposent des « cocktails » d’huile, à savoir des bouteilles remplies non pas d’une huile mais de plusieurs (encore écho au besoin de variété dont nous parlions plus haut) et ce adapté à votre mode de vie : futures maman, bébés, enfants, jeunes actifs, seniors, etc. 

Alors oui, vous allez me dire, on peut se le faire tout seul? Acheter plusieurs huiles et les mélanger ? Certes. Mais déjà, sait-on quoi acheter, quoi mélanger ? Dans quelles proportions ? Et allons-nous vraiment le faire ? Je trouve que Quintesens Bio nous facilite la vie tout en nous offrant son expertise, et à un prix tout à fait abordable et classique pour une huile (environ 6 euros la bouteille). En les achetant toutes, cela reviendra bien plus cher. Puis… en plus, tout est BIO !

J’ai donc eu un énorme coup de coeur sur cette marque que je ne quitte plus. Pour ma part, c’est donc l’huile FIT-ACTIFS (pour une vie saine et active!). Elle est composée d’huile d’olive vierge extra, d’huile de colza, d’huile de lin, et de tournesol (toutes BIO). Elle est adaptée aussi bien pour la cuisine froide et modérée (cuisson jusqu’à 140 degrés) soit la plupart des plats que je cuisine!

Si comme moi vous voulez bien consommer vos huiles et vous laisser guider par des experts, je vous invite donc à découvrir cette jolie marque en magasins bio, ou sur le site de Naturalia (parmi d’autres).

En plus, ils font des vinaigrettes JUSTE… dingues ! Goûtez la « TONIQUE » au curcuma, citron, gingembre… vous ne pourrez plus vous en passer ! Moi, vous l’aurez compris, j’adore !

Crédits photo : Quintesens Bio

Et j’ai compris que mon huile d’olive, moi d’origine Espagnole, donc méditerrannéenne, était bonne, certes, mais pas uniquement et pas pour tout!


Voilà mes petits chats ! Je suis heureuse d’avoir partagé cette belle découverte avec vous et tous les apprentissages sur les huiles qu’elle m’a inspirée. J’espère sincèrement que vous aurez apprécié cet article et que vous aurez appris quelque chose sur les huiles! N’hésitez pas à partager ce que vous avez appris, ou ce que vous savez d’autre, ou quoique ce soit même juste un petit mot doux, en commentaire ! A bientôt !

* Et vous, saviez-vous bien consommer les huiles ? *

 

Article est sponsorisé par Quintesens Bio

 

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

You may also like

9 commentaires

  1. Oh bah mince, j’ai tendance à mettre de l´huile d’olive un peu partout aussi et de l´extra-vierge surtout ! Et ben je m’en coucherai moins bête ce soir ! :O Et je comprends mieux pourquoi c’est quasiment tout le temps de l´huile de tournesol qu’on prend pour faire les frites. J’ai bien envie de tester les produits de cette marque, je crois que je vais aller directement sur le site car nos magasins bios sont assez petits par ici ! ^^’ En tout cas merci beaucoup pour cet article très détaillé, en plus ça donne envie de mieux se renseigner sur les autres produits qu’on utilise au quotidien ! Gros bisous Aurélie ! <3

  2. Super cet article et très intéressant 🙂
    J’avais tendance à utiliser pas mal l’huile d’olive, et puis j’ai commencé à la remplacer par l’huile de coco que j’adore !!
    J’ai bien envie de tester la marque dont tu parles en tout cas 🙂

    Bisous Aurélie,
    Marine

    1. Bonjour Marine,
      L’huile de Coco est de retour (il s’agit de la Vegetaline que l’on consommait dans les années 80) et à la mode… et pourtant elle n’a pas vraiment d’intérêt nutritionnel (à part en cosmétique pour les cheveux).
      D’un point de vue santé, il est largement préférable de conserver huile d’olive à huile de coco. Si aucune des 2 ne contiennent les fameux OMega 3 et DHA… en revanche l’olive garde l’avantage d’être une huile peu saturée et donc nettement plus intéressante sur un plan cardio-vasculaire.
      L’huile de Coco contient quasiment que des Acides Gras Saturés, pas d’Oméga 3, pas d’oméga 6… A consommer avec modération et pour les préparations à très hautes températures (patisserie, friture… ) même si les hautes températures détruisent les vertus des aliments qui y sont exposés.
      J’espère ne pas avoir brisé un mythe 😉
      Lea

      1. Bonjour Lea,
        Waouh, merci pour toutes ces précisions…
        C’est fou ! Car justement j’ai reçu énormément de commentaires (surtout sur instagram) de personnes utilisant l’huile de coco et en vantant ses mérites. Je me suis dit « mais dis-donc j’ai loupé quelque chose, ou? » moi qui ne jure tant que par l’huile d’olive comme j’en parle dans mon article.
        Je suis donc ravie de lire que finalement, ma bonne vieille huile d’olive reste meilleure. Et moins onéreuse. Car j’ai regardé l’huile de coco, et cela reste quand même des petits pots pas donnés & en plus pas si faciles à utiliser.
        Bonne journée,
        Aurélie

  3. Coucou !

    Pour ma part, j’utilise soit de l’huile d’olive, soit de l’isio 4. Ponctuellement, j’utilise de l’huile de sésame dans les salades et de l’huile de coco pour cuire les pancakes ou les crêpes 😉

    1. L’huile de sésame j’en suis accro dans les salades ! J’adore ! C’est tellement bon 🙂
      Par contre l’huile de coco je n’utilise pas vraiment, et on dirait bien qu’il va falloir que j’essaie de temps en temps.
      Bises ma belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.