L’importance d’aimer son travail

L’importance d’aimer son travail

On les entend souvent, ces phrases : “C’est important d’aimer ce pour quoi on se lève le matin”. “Il faut faire quelque chose que l’on aime dans la vie”. Mais alors pourquoi si peu de personnes peuvent crier HAUT ET FORT qu’elles aiment ce qu’elles font? Pourquoi tellement de personnes se disent : “Heu… si j’aime mon boulot? Bof.. Ouais… ça va… pas trop mais bon il faut bien manger et payer le loyer à la fin du mois!”. On le sait tous, mais on ne l’applique pas forcément. Pourtant… aimer son travail est primordial au bonheur et au bien-être général.

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE – VRAIMENT – AIMER SON TRAVAIL

aimer-son-travail-main

Un travail que l’on aime pas – ou pas assez – c’est beaucoup de temps passé à faire quelque chose qui ne nous rend pas heureux.

Selon moi personne ne devrait prendre cette affirmation à la légère. Le travail que l’on fait nous prend beaucoup de temps, et personne ne devrait se contenter de quelque chose à moitié satisfaisant. C’est vrai, quand on y pense, on y passe beaucoup de temps. La majorité de notre temps éveillé, tout du moins. Si on creuse un peu… disons que l’on travaille en moyenne 8h par jour. Et on dort 8h aussi. Il reste 8h dans la journée sans travailler ou dormir. Bon, et bien ça représente 1/3 de notre vie quotidienne. La moitié de notre temps éveillé. Environ 120 jours sur 365/an. On ne peut pas se permettre de passer ce temps à faire des choses que l’on aime pas, ou pas vraiment.

Beaucoup de personnes se sentent stressées, déprimées au quotidien. Sans trop savoir pourquoi.

La ou les raisons de cela? Il peut bien sûr y avoir des raisons personnelles, des problèmes qui nous rendent la vie difficile (par exemple des problèmes de santé, familiaux, d’argent…). Mais pour ceux qui ont la chance de pouvoir éliminer ces autres types de problèmes (en gros = “Tout va bien, rien à signaler mais je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas au top”), si le stress est toujours là c’est que ça vient d’une insatisfaction du quotidien. Et il m’est souvent arrivé de parler à des amis, ou des gens que je rencontrais le temps d’un instant (soirée, événement divers) qui savaient que “leur job les gonfle”, qui “détestaient leur boulot” ou leur équipe/leur manager, ou qui encore “s’ennuyaient à mort” / versus “étaient beaucoup trop débordés au boulot, au bord du burn out”. Bref, souvent, je pense que ce genre de stress implicite vient de ce 1/3 de notre temps de vie qu’on ne passe pas dans les bonnes conditions. Et il est temps d’en changer. De ne plus s’en contenter.

*****

En bref, ne pas aimer son travail, c’est se lever chaque matin pour passer la moitié de son temps éveillé à n’être pas satisfait.

Pour quoi? Pour de l’argent, bien sûr… L’argent c’est important. Pour payer son loyer/crédit(s), pour se nourrir, se soigner, se faire plaisir. Mais il n’y a pas que ce boulot sur la terre qui vous permettra de gagner cet argent. Il y en a d’autres. Et je suis sûre que chacun de nous, si on en a le courage, peut trouver quelque chose qui nous correspond vraiment.

aimer-son-travail-work

Mon matériel de travail au style scandinave version VINN STUDIO (en provenance de Finlande)

Réagir est important.

En effet, quand on prend conscience que le travail que l’on a ne nous plaît pas, il faut réagir. Il faut en changer. Trop de personnes s’en contentent, je trouve. Mais notre société a évolué, elle n’est plus celle s’il y a 60 ans où on gardait le même emploi toute sa vie. Aujourd’hui, le changement est facilité. Avec un peu de courage, d’énergie et de bonne volonté, vous allez pouvoir en changer. Quelques petits conseils ici :

– Essayez de vous demander qu’est ce qui ne vous plait pas dans votre job : l’équipe? L’ambiance? L’industrie et le sens que vous donnez à votre activité? La fonction? Le cadre (ex : bureau alors que vous préféreriez travailler à l’extérieur)?
Une fois que vous avez trouvé, réfléchissez à ce qui pourrait plus vous correspondre et renseignez-vous autour de vous et en ligne. Pouvez-vous essayer dès maintenant ? Si oui, regardez l’état du marché : y a t il des offres en ligne? Actualisez votre CV et commencez à postuler.
Avez-vous besoin de vous former ? Renseignez vous auprès de votre commune. Des organismes de formation. Essayez de trouver des solutions.
– Maintenant vous savez ce que vous pourriez faire. Vous avez en quelque sorte un plan. Y’a plus qu’à… 
Là vient la partie la plus difficile. Il faut accepter de partir de son job actuel! Trouver le courage et puiser en soi l’énergie de le faire. Ce n’est jamais facile de quitter quelque chose de stable quand on ne sait pas ce que l’on va retrouver derrière… Je vous l’accorde. Mais cette chose stable ne vous rend pas heureux. Et le temps passe vite, on n’a qu’une vie ! Alors cela vaut le coup de prendre le risque. Donc bien sûr pour des raisons financières certaines personnes ne pourront pas démissionner aussi facilement : il reste toujours les soirs et les week-ends pour chercher. Ce sera un rythme soutenu pendant 1 ou 2 mois, mais le jeu en vaut la chandelle. Mais ça c’est si votre nouveau job est proche du vôtre. Si c’est totalement différent, et que vous avez besoin d’une formation ( ex : je suis directrice marketing et j’ai envie d’ouvrir ma pâtisserie ) il faudra tout quitter pour refaire une formation. Renseignez vous… Vous avez sûrement un droit à la formation. Ma meilleure amie a réussi à faire cela sans débourser un centime. L’Etat le prenait en charge car elle avait un beau projet, sincère, plein d’énergie et de bonnes ondes. Pour ceux qui ont des économies de côté et qui ont envie de prendre le risque, vous pouvez poser votre dém. Je vous garantis qu’au moment où vous quittez votre bureau pour la dernière fois, c’est un sentiment inexplicable qui vous anime : la peur et l’excitation mélangées avec la LIBERTÉ totale ! Des papillons dans le ventre, un souffle de vie ! On se sent comme the KING! “Je contrôle ma vie” 😀
*****

Pourquoi j’en connais autant, moi? 😀

C’est vrai que je ne suis pas bien âgée et que je n’ai pas la science infuse en termes de vécu côté carrière. Mais quand même.. J’ai le sentiment que c’est un sujet sur lequel je peux m’exprimer car depuis mon arrivée sur le marché du travail, je le prends très à coeur. J’ai fini mon Master en Marketing/Management en 2012 (il y a donc 4 ans… Yeah. Bravo pour les maths!). Et cela m’a pris du temps pour m’ajuster et pour me sentir à ma place. J’ai occupé plusieurs postes que j’ai appréciés – certains un peu moins – mais qui me rendaient tous mal à l’aise. Pourquoi? Car au fond je ne me sentais pas à ma place. Soit des équipes adorables mais avec des personnes beaucoup trop différentes de moi en termes d’habitudes, d’âge, d’environnement. Je me sentais comme un bébé dans la cour des grands, je ne voulais pas grandir si vite. Soit en agence web cette fois-ci avec des jeunes de mon âge et des gens supers mais où c’est juste : ” Bosse, oublie ta vie perso et tais-toi!”. Donc cool, j’adore mes collègues mais j’aimerais voir mes amis et ma famille aussi… Soit un boulot de consultante ou cette fois-ci j’avais à la fois l’équipe et la vie perso (on touchait presque au but) mais où les projets ne me plaisaient pas assez. De plus j’en arrivais au moment où Paris m’étouffait et où j’avais envie de retrouver mon amour en Suède 😀 on ne va pas se le cacher. Bref. Trois fois où j’aurais pu rester et n’être pas pleinement heureuse. Mais trois fois où j’ai décidé de changer… Pour m’adapter un peu plus à chaque fois à ce que je recherchais et pour être plus épanouie. Vous avez remarqué ? D’un travail à l’autre je réglais le problème du précédent.

Tout ça m’a mené à mon travail actuel : équipe super, ambiance au top, des projets super intéressants qui me motivent, du temps perso, un cadre au top dans le centre de Copenhague. Je ne regrette vraiment rien…  Je vous conseille donc à tous de faire comme moi, si vous vous reconnaissez dans la description du début et que vous sentez que vous pourriez trouver mieux (dans le sens plus adapté à votre personnalité et god envies/projets). Bon courage !
J’ai voulu écrire cet article car j’ai beaucoup trop souvent entendu des gens qui n’aimaient pas leur travail et j’ai toujours trouvé ça triste… N’oubliez pas : 50% de votre temps éveillé. Ça fait réfléchir. 
aimer-son-travail-vinnstudio

PS : Vous avez remarqué ces magnifiques covers que j’ai pour mon MacBook et mon iPhone? Ce sont des covers de la marque VINN STUDIO, marque proposant des magnifiques covers en bois finlandais.

Je suis juste fan de leurs covers. Coupées au laser dans du bois naturel de qualité optimale finlandaise et finies à la main… inutile de dire que la qualité bat tous les records! Et cela permet de donner un magnifique style scandinave et minimalistique à ses appareils. Pour shopper les cover VINN Studio c’est par ici. Perso, j’en suis FAN!

Gros bisous à tous et n’hésitez pas à réagir à cet article. J’adore lire vos impressions. Belle journée ❤
Crédits photo principale : Shutterstock

SaveSave

SaveSave

13 Commentaires

  1. juin 23, 2016 / 7:00

    C’est vrai que se lever tous les matins la boule au ventre, ce n’est pas idéal…
    Très bel article qui j’espère, aidera certaine personne 🙂

    • juin 23, 2016 / 10:24

      Merci ma jolie Ophelie pour ce commentaire. Contente que cet article t’ai plu et effectivement j’espere qu’il aidera ceux/celles qui ont juste besoin de lire ces mots et d’un peu de motivation.
      Je te souhaite une superbe journee !
      Pleins de bisous

  2. juin 26, 2016 / 2:51

    coucou!
    très bel article et je me reconnais bien dans ce que tu dis! aimer son travail c’est hyper important. J’avais détesté mon alternance, le travail me convenait pas du tout et les gens était horrible!
    mais tout va mieux aujourd’hui heureusement mais comme tu dis, il faut réagir car en plus le travail, ca représente la moitié de notre vie voir plus!
    j’adooore tes photos et la coque est trop joli avec ce bois :O magnifique!!
    bisouus ma belle!

    • juin 26, 2016 / 3:54

      Coucou ma belle ! Oui je crois qu’on est assez nombreuses sur Paris à connaître cela malheureusement… Mais l’essentiel est de s’en rendre compte à temps et de réagir. Je suis heureuse qu’aujourd’hui comme moi tu sois dans une bien meilleure situation. En tout cas merci pour ce commentaire, contente que l’article t’ai plus 🙂
      Les covers en bois Vinn Studio… je suis vraiment fan ! Contente d’avoir fait la découverte de cette jolie marque et de leurs produits.
      Pleins de bisous et bon Dimanche !

  3. juin 27, 2016 / 8:31

    Super article qui me parle beaucoup comme tu le sais 😉 Un réel bonheur de quitter un travail plan-plan pour goûter à la liberté et aller à la poursuite de ses passions !
    Keep the good vibes <3

    • juin 27, 2016 / 9:23

      Merci beaucoup ma Calo d’amour! Je suis tellement fière de toi pour cette nouvelle page de vie… Tu gères un max!
      Pleins de bisous <3

  4. juillet 15, 2016 / 9:07

    Cet article est totalement vrai, quoi de mieux pour être heureux que de faire quelque chose que l’on aime réellement. Se lever le matin en étant content d’aller au travail, c’est le bonheur!

    • juillet 15, 2016 / 10:44

      Coucou ma Maaudouu ! Merci pour ton petit mot. Contente que mon article t’ai plu ! Oui c’est vraiment important vu le temps qu’on y passe… et puis on ne sait jamais de quoi demain est fait, alors chaque jour doit être un happy day!
      Pleins de gros bisous! <3

  5. août 1, 2016 / 5:29

    Comme je me reconnais ! Sauf que je suis en alternance et que je ne peux pas vraiment changer encore… Plus qu’un an et je pourrai chercher quelque chose qui me plait vraiment ! Mon job là ne me plait pas, je n’ai aucun projet aucune responsabilité et je suis dans une bureau SANS fenêtre… Vivement l’année prochaine ! Tu as beaucoup de chance d’avoir trouver si tôt le boulot de tes rêves 🙂

    • août 1, 2016 / 7:10

      Coucou ma belle ! Merci pour ton petit commentaire… L’important c’est d’en être consciente et de vouloir changer ça! Et là c’est clairement ton cas. Tu sais qu’après ton alternance tu changeras, donc ça va! Je ne peux que te conseiller de prendre ton mal en patience et d’essayer de trouver des mini-motivations dans ton job actuel pour le rendre plus supportable! Peut être une discussion s’impose avec ton manager pour qu’il fasse évoluer ta mission? Bon courage et au final, un an ça passe vite !

      • août 1, 2016 / 10:00

        Oui ce serait sûrement le mieux, faut juste que je trouve le moment. Mais je suis vraiment d’accord avec ton article, ça fait du bien d’en parler et de le lire 🙂

        • août 2, 2016 / 9:13

          Super alors, oui c’est toujours bien de parler à un moment des choses.
          Bon courage ! <3 Pleins de bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.