Arrêt de la pilule et acné : mon bilan

Arrêt de la pilule et acné : mon bilan

Hello à toutes ! Bienvenue sur mon article évolutif et bilan sur l’arrêt de la pilule. Le 18 février 2018 j’ai arrêté la pilule. Pas pour la première fois, mais pour la deuxième mois, 5 ans après, car la première fois s’était vraiment mal passée. Mais bon, après environ 15 ans de prise d’hormones synthétiques il était plus que temps d’arrêter, et de laisser mon corps fonctionner par lui même. J’ai donc décidé de vous en parler ouvertement, de partager avec vous mes évolutions, mes conseils afin que celles d’entre vous qui comme moi arrêtent, puissent trouver un soutien. Mon arrêt de la pilule : le bilan. 

Mon arrêt de la pilule : le bilan

Pourquoi j’avais peur de l’arrêter (malheureusement justifié)

Parce que j’avais peur du fameux duo “arrêt pilule et acné”. Et puis… parce qu’il y a 5 ans j’avais déjà essayé de l’arrêter, et que cela ne s’était pas bien passé. Surtout en termes d’acné. Arrêt de pilule et acné, et oui, malheureusement cela va souvent ensemble, et je n’y avais pas échappé. Et malheureusement cette fois-ci non plus. La dernière fois, c’était apparu  au bout de quelques semaines seulement et j’avais tenu 3 mois, puis j’avais craqué et fini par reprendre ma pilule. Cette fois-ci, la reprendre n’est plus une option pour moi. Et cette fois-ci, cela s’est passé un peu différemment : en fait, les 6 premiers mois post-arrêt cela “allait”. J’avais la peau plus grasse, plus de boutons, un grain de peau beaucoup plus irrégulier par rapport à avant etc. Mais rien de trop voyant avant 6/7 mois où malheureusement, cela s’est empiré. Cela fait maintenant 9 mois 1/2 et ma peau est au pire. J’espère sincèrement que cela va se calmer.

Mes bilans par étapes

  • Entre 1 et 4 mois après l’arrêt : un grain de peau plus irrégulier, un bouton de temps en temps mais rien de catastrophique. Beaucoup d’anxiété cependant, sentiment de “peur que cela s’empire” permanent.
  • À 5 mois :  la situation n’a pas changé des masses si ce n’est que j’ai  l’impression d’avoir la peau grasse et qui se remplit de points noirs, de microkystes. Je vais vous faire une confession :  je suis plus anxieuse que triste. L’état de ma peau actuel est OK. Mais j’ai peur que CHAQUE point noir, CHAQUE petite merde sous la peau devienne un gros bouton. C’est bête hein? On verra bien l’évolution. Mais si cela reste comme ça, j’accepte ! Je croise les doigts. Faites-le pour moi aussi HIHI!
  • À 7 mois :  j’ai passé l’été mieux que je ne le pensais. J’ai eu une peau “OK”, loin d’être parfaite mais pas de catastrophe disons. Des gros boutons bien disgracieux au moment de l’ovulation surtout, avant les règles aussi parfois, mais rien de catastrophique tout le long du cycle. Toujours une peau granuleuse, mais bon, ça, je m’en suis fait une raison. Ma peau toute lisse d’avant : c’est fini. En tout cas pour l’instant. Par contre là en cycle post été je suis en PLEINE GROSSE POUSSÉE sur la joue droite. Ma pire depuis le début, des gros boutons rouges inflammés et qui laissent des traces donc sans maquillage ma joue droite n’est vraiment pas top. Je suis un peu déprimée j’avoue. Alors, un effet post soleil, juste un mauvais cycle ou le début de la catastrophe? (En effet je lis partout des témoignages de filles pour qui cela “commence” au bout de 7 ou 8 mois même…) Je ne sais pas, à voir. Mais je prie pour que ce ne soit pas la 3ème option… RDV plus tard pour en reparler !
  • A 9 mois 1/2 : cela s’empire… mais vraiment. J’ai vraiment de l’acné maintenant. Je soupçonne le stress d’y être pour quelque chose. J’ai tous les 2/3 jours un bouton rouge inflammé qui fait mal et qui laisse une trace rouge. J’ai énormément de points noirs et d’irrégularités. J’ai des petits boutons rouges partout (joues, front, nez, entre les yeux). Démaquillée ma peau est vraiment bof… je commence à être vraiment mal à cause de cela. Et le pire c’est que je rentre dans un mauvais cercle vicieux, à savoir l’acné qui me fait stresser, le stress qui donne encore plus d’acné, etc. etc. Je viens de booker un RDV chez un Acupuncteur à défaut de pouvoir voir un dermato avant des mois (car ici en Suède les listes d’attentes sont super longues). J’espère que cela pourra m’aider pour gérer mon stress et pour l’acné également. Je vous tiendrais au courant.

Ce que j’ai essayé – et qui pourrait marcher pour vous

J’applique chaque jours pleins de conseils que j’ai trouvés lors de mes recherches, et en voici le fruit. Je vous avoue que je deviens une vraie spécialiste à force de passer mes journées sur Google, haha. Alors voici quelques trucs “qui marchent” pour certains. Pour moi, pour l’instant, cela n’a pas été le cas. Mais cela vaut le coup d’essayer pour vous?

Arrêt pilule et acné : comment l’éviter

  • Commencer une cure de Zinc dès l’arrêt, voire un peu avant, et pendant les 3 premiers mois (au moins). Le zinc est un composant essentiel nécessaire dans des miliers de réactions chimiques de notre peau. Du coup, il ne peut que vous aider pour combattre les imperfections. Pour ma part j’ai choisi, 2 semaines avant l’arrêt de ma pilule, de commencer le complément Perfect Skin que j’ai pris jusqu’au mois 4. Je pense qu’il avait aidé car mon acné n’était pas apparue vraiment à cette période. Si vous voulez essayer, essayez ce code Plume15 sur Nutrilife Shop pour profiter de 15% de réduction sur le Perfect Skin (assez ancien mais qui pourrait bien toujours fonctionner).

 

  •  NE PAS MANGER LOW-FAT ! Voici ici une grosse grosse erreur que j’avais commise il y a 5 ans. La peau est constituée de cellules (oui, logique) et les cellules sont faites de cholestérol, qui est super important pour que notre corps fonctionne bien. Et le cholestérol, on en produit bien entendu mais aussi, on en mange. On en mange dans quoi? Dans le gras. Et donc, manger low fat n’est pas du tout une bonne idée pour votre acné. Alors bien sûr je ne vous dis pas de vous goinfrer de fromage et de crème glacée ! Mais ne vous privez pas d’un peu de bon gras, en parcimonie et ce chaque jour. Votre peau vous dira merci ! Par contre je privilégie des sources de gras qui ne proviennent pas de produits laitiers à base de lait de vache, reconnus pour empirer l’inflammation de l’acné. Fromage et lait de chèvre, oui. Et gras végétal (huiles, avocat, etc.) ainsi que provenant du poisson gras (saumon, thon, etc).

 

  • Manger équilibré et varié. Vous connaissez la règle des 30/70 ? Dans votre assiette, il vous faut 30% de protéines, et 70% de féculents et légumes. Mangez des légumes/fruits frais à chaque repas, ils sont excellents pour votre transit, et pour votre peau. Carottes rapées, tomates, salade, légumes verts, soupes, smoothies, foncez ! Et ce à chaque repas.

 

  • Mollo sur les aliments qui stimulent l’insuline et le gluten. Le pain blanc, la farine blanche, les pâtes, le riz, le sucre, etc. Ceci peut aggraver les boutons.

 

  • Utiliser des produits adaptés. Lorsqu’on arrête la pilule, en tout cas cela a été le cas pour moi, on a la peau un peu plus grasse (voire beaucoup!). Du coup, il faut changer sa routine. Le matin, on utilise un savon nettoyant doux, puis un bon hydratant non comédogène. Le soir, on réutilise le même savon doux, et un hydratant de nuit. On n’hésite pas à appliquer un produit ciblé contre les imperfections, en petite quantité, sur les boutons éventuels, ou encore de l’huile essentielle de tea tree, par exemple. Mais pas d’overdose ! Cela va assécher votre peau et avoir l’effet inverse, car qui dit peau sèche qui production de sébum, dit plus de gras et de boutons!

 

  • Et on DORT BIEN! Bien dormir est aussi essentiel pour avoir une belle peau.

 

  • On se détend! Le stress stimule la production de sébum et donc favorise les boutons. Alors on se détend. Et surtout, on essaie de ne pas focaliser sur les boutons.

 

Quelques produits pour lutter contre l’arrêt de la pilule et acné : 

  • Une éponge Konjac pour bien vous nettoyer le visage le matin ou le soir. Rien de tel pour nettoyer 100% naturellement jour après jour sa peau de son excès de sébum, de ses impuretés et pour la rendre plus claire. Vous pouvez l’utiliser simplement avec de l’eau, ou avec un petit peu de nettoyant visage. J’ai utilisé pendant des mois celui de la gamme Lavera anti-imperfections , et viens de repasser à un nettoyant Cleanance d’Avène.

 

 

  • En hydratation jour, la gamme Lavera anti-imperfections est celle que j’ai utilisé pendant des mois. Je viens de repasser à des produits Avène et la Roche Posay (Effaclar K le matin, Hydréane Légère le soir). J’utilise aussi de la Cicalfate d’Avène sur les cicatrices. J’ai l’impression que cela aide bien pour les tâches pigmentaires, moins pour celles en creux (j’en ai malheureusement 2/3 suite à mes gros boutons de l’été… et ces cicatrices me tuent. Je me demande si elles vont partir!).

 

  • L’huile de jojoba, pour hydrater la peau tout en la purifiant et en régulant sa production de sébum. Sa composition, hyper proche du sébum humain, va « tromper » la peau en lui faisant croire qu’elle a une quantité suffisante de sébum ce qui va donc en ralentir sa production. Mais différence de taille : le sébum bouche les pores, l’huile de jojoba non. Au contraire elle nettoie les pores en profondeur et purifie la peau. A essayer. Pourquoi pas y ajouter une goutte d’HE – huile essentielle – de lavande qui est un bon anti-inflammatoire et cicatrisant. Pour moi, cela n’a pas vraiment fonctionné malheureusement mais je sais que cela fait des miracles pour pleins de gens.

 

  • Pour atténuer les marques de l’acné (traces pigmentaires laissées par les boutons) : du gel d’aloe vera en plus de l’huile de jojoba pour l’hydratation du soir deux fois par semaine, du miel de manuka en masque avec quelques gouttes de citron à laisser poser 10 mn, aussi deux fois par semaine. Pour ma part je réutilise maintenant Cicalfate d’Avène.

 

  • Une fois par semaine, faire un masque purifiant doux (type argile blanche) pour nettoyer la peau en profondeur. Ou encore avec du Rhassoul.

 

  • Une fois par semaine, faire un “peeling citron(conseil trouvé sur le précieux blog de Beauté Pure). Le principe ? On met quelques gouttes de citron (de préférence bio) sur un coton et on le passe sur le visage nettoyé (juste après l’éponge Konjac). Cela permet de nettoyer les pores de la peau, d’affiner son grain en retirant les cellules mortes et de clarifier le teint. On laisse poser 30 secondes la première fois, puis 40, puis 50, jusqu’à 1mn max en fonction de sa tolérance. Cela pique un peu mais c’est normal! Ensuite on rince, et on applique son hydratation du soir.

Et pour le reste ? 

Oui parce qu’après tout il n’y a pas que les boutons qui comptent. L’arrêt de la pilule peut provoquer pleins d’autres désagréments tels que des douleurs (crampes, maux de tête), des spottings, des changements d’humeur, des nausées, des baisses de régime, etc.

Pour ma part, voici ce que j’ai constaté :

  • il faut un peu de temps pour que les cycles redeviennent réguliers. Je n’ai pas échappé à la règle. Mais c’est normal, il faut compter jusqu’à 1 an donc pas de panique. Pour suivre la régularité de mes cycles j’utilise l’application gratuite Clue, qui est juste géniale et que je vous conseille vraiment ! (Merci Fille à Paillette pour ton conseil)

 

  • j’ai pas mal de nausées, de crampes, et de maux de tête… pfiou, pas marrant. Mais c’est comme ça. Surtout autour de l’ovulation, je ne me sens vraiment pas top. Limite malade. J’espère donc que ceci vient du besoin de rééquilibrage des hormones et que cela passera.
  • au niveau des changements d’humeur, je n’ai pas constaté de changements. Je ne suis pas plus énervée qu’avant, ni plus triste ou quoi que ce soit. C’est un bon point ! Juste peut-être un peu fatiguée quand j’ai tout ce que j’ai cité sur le point ci-dessus, même exténuée. Mais pas malheureuse pour autant ! #keepsmiling

 

* Bon courage pour l’arrêt de votre pilule, si c’est prévu de votre côté aussi ! N’hésitez pas à me partager vos éxpériences / me poser vos questions. J’aimerais que cet article devienne un lieu d’échange que je pense d’ailleurs mettre à jour régulièrement avec de nouveaux produits / conseils *

Pleins de bisous, et à très vite !


* Cet article contient un code promo issu d’un partenariat avec Nutrilife Shop

 

 

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

18 Commentaires

  1. juin 7, 2018 / 11:50

    C’est la deuxième fois que j’arrête la pilule et à chaque fois, je ne tiens qu’un seul mois… Je me dis “c’est bon j’ai personne, j’ai pas besoin de la prendre”, mais dès que mes règles arrivent je le regrette. Pas de boutons de mon côté, mais des règles plus douloureuses (beaucouuuuup plus douloureuses qui font mal beaucouuuuup plus longtemps) et surtout plus abondantes.
    Je suis une chochotte voilà, je craque et je la reprends.
    Ca fait 9 ans que je prends la pilule, pas toujours en étant très régulière, et ça ne me plais pas de bouffer des hormones, mais pour le moment aucune autre méthode de contraception ne me convient, alors je reste là-dessus :/

    Des bisous !
    Pauline

    • juin 8, 2018 / 9:09

      Je te comprends tout à fait, tu pourras l’arrêter quand tu sentiras que c’est le bon moment. Et oui, ces règles douloureuses c’est pénible, moi c’est plus au moment de l’ovulation mais au final le résultat est le même : on se sent vraiment DOWN !
      Merci pour ton témoignage ma douce, gros bisous <3

  2. juin 7, 2018 / 12:01

    Hello Auré,

    Merci pour cet article qui montre que oui c’est pas facile de l’arrêter mais c’est mieux pour son corps.
    Voici maintenant 9 mois pour moi que j’ai stoppé la pilule et l’arrêt ne s’est pas fait non plus sans encombres.
    Ce qui m’a aidée : l’acupuncture. On en parle peut être pas assez souvent mais l’acu’ c’est top pour remettre notre cycle en route et surtout qu’il reste stable.
    Résultats : mes cycles sont réguliers, les désagréments se sont envolé et tout va bien. 🙂

    Merci pour ton témoignage et à tout bientôt !

    • juin 8, 2018 / 9:08

      Génial, en voici un bon conseil… j’en ai entendu beaucoup beaucoup de bien effectivement. Si je vois que les choses s’empirent j’y penserai. Pour le moment, ça va à peu près.
      Mais ne serait-ce que pour les douleurs à l’ovulation, peut-être que l’acupuncture pourrait aider.
      Merci ma douce <3 j'essaierai !
      Bisous

  3. juin 7, 2018 / 7:39

    Je me retrouve totalement dans ton article ! J’ai du arrêter la pilule en même temps que toi je pense, puisque cela fait 4 mois.
    Je n’avais absolument pas pensé à cet effet rebond des boutons. J’ai l’impression que ça commence à aller mieux, mais j’ai de vilaines cicatrices sur les joues… J’utilise de l’huile essentielle de ciste, mélangée dans le huile végétale de nigelle pour les combattre… On verra dans quelques semaines si ça a marché !
    j’ai commencé la bardane et les pensées sauvages en infusion (1L par jour tous les jours) + j’ai acheté des comprimés de chez Fleurance Nature (avec de l’ortie en plus).
    Je ferais un article récapitulatif dans quelques temps, quand ça sera rentré dans l’ordre…
    Sinon, c’est vrai qu’utiliser une appli c’est une excellente idée ! Personnellement j’utilise “Flo” qui me convient mieux que Clue. Au moins, on peut suivre ses cycles et faire des déductions des différents symptômes.

    Merci d’avoir partagé ton expérience et je vais tenter le zinc !
    A bientôt 🙂

    • juin 8, 2018 / 9:06

      Oui, toute une histoire d’arrêter la pilule. Quand tu dis “cicatrices” tu parles de traces rouges sans reliefs ni creux ? Ne t’en fais pas, celles-ci vont s’en aller avec le temps. Hydrate bien ta peau et surtout met de la crème 50 dessus au soleil pour éviter qu’elles ne colorent et tout devrait rentrer dans l’ordre !
      On fait le bilan dans quelques mois si tu veux ? Au bout de 6 mois par ex !
      La bardane en infusion c’est une bonne idée j’ai bien envie d’essayer ! J’ai hâte de lire ton article !
      Tu me tiendras au courant quand il est en ligne?
      Pleins de bisous

  4. juin 13, 2018 / 6:27

    Coucou Aurélie,

    Merci pour ton article super complet ! Je me sens totalement concernée car je vais l’arrêter, mais pour mettre un stérilet. J’ai déjà une peau sujette à boutons alors ça me rassure pas vraiment.. J’ai un peu la frousse de TOUS les effets secondaires… Mais bon il faut garder l’objectif en vue. Et puis ce qui est trop cool, c’est que tu nous donnes des solutions 🙂
    Je reviendrai faire un tour pour voir si tu as de nouveaux conseils 🙂
    Dans ton cas, j’espère en effet que tu passeras bien à côté de l’acné et surtout, tout ça est super positif car ça veut dire que ça laissera la place à un bel événement dans le futur :)<3
    Bisous,
    Aurélie

    • juin 19, 2018 / 10:10

      Merci ma jolie <3 Je te souhaite que du positif aussi à l'arrêt et à la pause de ton stérilet. Mais il ne faut pas oublier qu'après tout même si on a quelques effets secondaires, c'est souvent temporaire et puis l'essentiel est l'objectif de départ : donner à notre corps l'opportunité de reprendre ses cycles naturels (en vue peut-être de futurs heureux événements comme tu dis :)).
      Et puis qui sait, c'est peut-être ta pilule qui favorise tes boutons?
      J'espère que tout se passera bien pour toi à ce niveau là, tiens-moi au courant!
      Et oui n'hésite pas à revenir de temps en temps car je vais mettre à jour cet article.
      Bisous <3

  5. juin 17, 2018 / 8:23

    Coucou Aurélie.

    Je suis ravie de lire ton bilan et de constatée que toi aussi tu as adoptée Clue, l’application qui calcule tout pour nous ! Concernant les crampes pendant les règles j’ai a peu près tout essayé et il y a quelque chose de très efficace pour moi c’est le yoga. Il y a pas mal de vidéos de yoga “règles douloureuses” sur Youtube et personnellement ça aide mon bisou à se détendre, et puis c’est toujours chouette de faire du yoga.

    Des bisous

    Morgane

    • juin 19, 2018 / 10:04

      Oui ma belle, merci pour le conseil encore une fois !
      Très bonne idée le yoga, je vais regarder cela… ce mois-ci cela a été, on va voir le mois prochain.
      Bisou ma douce

  6. Louise G.
    août 28, 2018 / 5:17

    Salut Aurélie,

    Merci pour ton article! Comme toi, j’aimerais arrêter la pilule (Diane), mais la premiière fois que je l’ai fait, c’était un peu la cata (grosse acné au bout de quelques mois). Cette fois ci, je vais essayer de d’abord changer de pilule progressivement: Jasminelle (moins dosée que Diane), et ensuite une autre pilule micro-dosée. J’espère que ceci diminura l’effet rebond.

    Je me demandais comment ta peau réagit maintenant que cela fait plus de 7 mois?

    Merci!

    • août 31, 2018 / 7:49

      Salut Louise,
      Merci à toi pour ton commentaire 🙂 🙂
      J’espère que tout ceci fonctionnera pour toi, mais cela me semble bien de ne pas choquer ton corps. Après sache aussi que le corps change, et que tu n’es peut-être pas dans la même situation que la dernière fois.
      Pour ce qui est de ma peau au bout de presque 7 mois et bien, cela ne s’est pas trop empiré. J’avoue qu’il y a eu des poussées, des crises de larmes, mais finalement plus par anxiété que par constat de désolation. J’ai pas mal de boutons chaque mois avant mes règles, mais cela reste “contenu” disons, pour le moment. Pourvu que ça dure ! Je touche du bois 🙂
      Bisous et bon courage !

  7. Nathurelle
    septembre 26, 2018 / 6:39

    Bonjour 🙂

    D’abord pleins de courage et félicitations de tenir cet arrêt, ce n’est pas évident !

    J’ai arrêté depuis 5 mois après 8 mois d’arrêt progressif la pilule jasminelle qui est réputée pour avoir un effet sur la peau donc grosse angoisse aussi. J’avais arrêté comme toi une première fois et j’avais eu une poussée qui m’a traumatisée.
    Cette fois les choses se passent différemment, un peu comme toi, juste un gros bouton bien douloureux avant les règles donc je ne me plains pas. La peau plus ou moins granuleuse selon le cycle aussi. Mais c’est “contenu” pour l’instant pas de catastrophe et je suis même plutôt très agréablement surprise.
    Je voulais savoir où tu en étais actuellement suite à l’été qui peut parfois empiré les choses ?
    Je me suis mise au yoga pour me détendre et j’ai envie d’aller faire un peeling chez le médecin esthétique pour avoir un aspect de peau plus lisse aussi, je ne sais pas si c’est une bonne idée ou non…
    Mais pour l’instant je suis ravie de cet arrêt. Je n’ai pas mis de stérilet comme beaucoup de filles, je soupçonne le stérilet d’empirer l’inflammation donc l’acné.

    Pour l’instant je touche du bois. Je croyais qu’après six mois d’arrêt sans poussée on était tiré d’affaire mais apparemment ça peut arriver après…
    ça fait un peu peur quand même

    • septembre 28, 2018 / 10:29

      Coucou ma belle, merci pour ton long commentaire.
      Alors je ne sais pas si tu as eu l’occasion de lire mon article jusqu’en bas, où je fais justement des états des lieux à 5 mois et à 7 mois (soit maintenant, après l’été).
      Malheureusement tout comme toi, jusqu’à cet été, même mi Septembre, cela a été “contenu”. Des gros boutons pendant l’ovulation, parfois avant les règles aussi, mais rien de cata quoi.
      Et là, mi Septembre, BOUM. Grosse poussée, comme je n’ai jamais eu de ma vie… Surtout sur la joue droite j’ai eu 7 gros boutons (qui sont maintenant partis mais m’ont laissé des traces rouges qui se voient autant que les boutons du coup) et là ces derniers jours deux énormes kystes sur le menton… je t’avoue que j’ai pas mal pleuré, car là sans maquillage ma peau est bien abîmée. Mais je pense que les traces finiront par partir…
      Je ne sais pas si c’est “le début de la catastrophe” ou juste une mauvaise passe. Une poussée d’acné post-soleil et eau de mer, un changement de saison, ou juste un mauvais cycle. Depuis 2 jours on dirait que ma poussée se calme (plus de nouveaux boutons – car là depuis 1 semaine c’était TOUS les jours un nouveau kyste) donc j’ai espoir que cela va se calmer maintenant (mais si tu savais comme je touche du bois…). Je vais avoir mes règles normalement dans 2/3 jours… à voir après les règles.
      J’espère aussi que les traces vont vite s’estomper.
      Bref, non on n’est clairement pas tirée d’affaires après 6 mois, je le croyais aussi, mais ma peau m’a montré que non. Après encore une fois, cela dépend des gens ! Si ça se trouve vu que tu as fait un sevrage tu n’auras pas de soucis (je te le souhaite!).
      Après aussi, même si c’est dûr, j’essaie de me CALMER. Le stress n’aide pas au contraîre, et se regarder toute la journée non plus. Je pense que cela crée un état anxieux de fond, qui stimule les glandes sébacées et empire la situation. J’essaie de bien me maquiller, et de me dire que je suis belle malgré mes boutons. Que cela pourrait être pire. Qu’après tout ce ne sont QUE des boutons. J’essaie de travailler sur le fait de m’aimer, même imparfaite. Je pense que l’amour de soi est tellement important. Mais ce n’est pas simple quand on n’a jamais eu de boutons avant, c’est certain… Mon chéri et ma maman m’aident pas mal dans cette “relativisation” de ce problème qui finalement n’est pas SI grave…
      Bravo pour le Yoga ! Je pense que c’est une excellente idée ! Pour ma part je pense aussi me mettre à la méditation, et puis faire plus de sport. Et aussi un peu de sauna (y’en a un dans ma salle de sport!). Je pense que se dépenser, et se détendre c’est bien pour évacuer tensions + hormones etc !
      En tout cas TANT mieux que tout se passe bien pour toi ! Et surtout ne sois pas trop anxieuse du futur.. profite du présent sans boutons ! Car je pense qu’on peut aussi “se les créer !” à trop penser à “ce qui pourrait arriver” 🙂
      Et encore une fois, même si tu en as… tant pis. No stress. On est BELLES même avec quelques boutons ou traces rouges ! Moi c’est ce que j’essaie de me dire ! Et quand je regarde la peau des gens, franchement, personne n’a une peau parfaite (ou presque) et ya même des filles ravagées par l’acné qui sont belles quand même, car elles assument et mettent le paquet sur d’autres atouts (un beau rouge à lèvre, leurs yeux, leurs cheveux, leur personnalité joyeuse, etc).
      Pleins de bisous !

      • Nathurelle
        novembre 7, 2018 / 12:07

        Hello 🙂 !!

        C’est drôle j’ai lu ma réaction en me disant “tiens quelqu’un qui vit EXACTEMENT La même chose que moi” et non c’était moi qui l’avait écrite et je ne m’en souvenais plus et du coup je n’avais pas vu ta réponse ! Trop contente de pouvoir la lire du coup 🙂 Moins contente de voir que tu as eu une poussée, quel enfer sérieusement… Je pense que ça peut être vraiment corrélé à l’été et au soleil qui a tendance à avoir un effet positif sur la peau et provoquer des poussées en septembre. C’est très marrant (ou pas) parce que moi aussi en ce moment j’ai des petits affreux (mais qui laissent des marques BIEN prononcées) sur la joue DROITE je ne sais pas pourquoi particulièrement celle-ci. Comme toi, dès qu’il y a des trucs qui sortent j’ai un coup de panique, c’est dire le traumatisme du premier arrêt…
        Pour ma part j’ai fêté mes six mois sans pilule et pour l’instant le bilan est plutôt positif (pour l’instant du moins), ma peau est devenue tout à coup beaucoup moins grasse en septembre et elle s’est lissée mais du jour au lendemain, c’était un plaisir. Par contre, depuis, j’ai l’impression que la peau est devenue de plus en plus granuleuse au niveau des mâchoires et un peu sur le bas des joues (emplacement préférés des boutons hormonaux) ce qui n’est pas pour me rassurer.
        Et toujours des affreux qui sortent avant les règles.
        Pour ma part je ne sais pas comment je réagirais si c’était reparti pour une grosse flambée, sachant que les médecins n’ont plus voulu me re prescrire la pilule à cause d’un taux alarmant de cholestérol :(. Ce serait donc me mettre réellement en danger que de la reprendre donc je fais tout pour que ça se passe au mieux. C’est quand même hyper difficile de gérer les boutons qui sortent et laissent des traces durables, quand on bosse, qu’on est adulte, qu’on a envie de plaire aussi. Pareil que toi mon chéri me rassure, il trouve même que ma peau est mieux que sous pilule (c’est vrai qu’elle était pas forcément parfaite sous pilule, très granuleuse bizarrement) et qu’il ne voit aucune différence mois après mois (alors que moi j’analyse tout, j’observe tout ce qu’il se passe, à force je suis capable de dire combien j’en ai eu par mois et où ils étaient situés ahah).
        Je suis d’accord avec toi finalement personne n’a une peau parfaite, mais quand je regarde à mon travail, sur une vingtaine de personne, on est que deux à avoir des soucis de peau, tous les autres (sont loin d’être parfaits on est d’accord) mais leur peau ne change pas jour après jour, ils ont la peau lisse, jamais un bouton, alors que moi c’est très évolutif, un jour je vais arriver avec une bosse sur le menton par exemple (haha…)
        Pareil que toi je me débats en ce moment avec les traces laissées par la poussée de la semaine dernière (il FALLAit que j’ai une poussée à ce moment là, moi qui stressait à mort du cap des six mois) j’envisage toujours le peeling chez un médecin, ainsi qu’un nettoyage de peau. J’attends donc de voir comment ça évolue en serrant les dents, mais en essayant de ne pas focaliser (dur dur). Je vais faire un gros check up prise de sang et bilan hormonal dans les jours à venir pour savoir comment mon corps réagit de l’intérieur.
        J’aimerais tellement passer entre les mailles du filet et être me dire “ça y est tout ça est derrière moi maintenant” mais non…
        Je te comprends tellement par rapport au fait que le moindre bouton qui sort est source d’inquiétude, que dès que ça se calme on reprend confiance on se dit non c’est bon ça ira cette fois. Et quand les traces s’estompent et que la peau commence à ressembler à quelque chose BAM poussée haha…
        Pour ma part le Zinc ne fonctionne pas du tout, au mieux ça me fait rien, sinon ça m’occasionne des poussées donc j’arrête. Je ne mets plus que du bio sur ma peau, j’évite un maximum le reste. Je prends des vitamines pour me refaire un système immunitaire et puis j’essaie d’accepter ces changements, chaque cycle apporte son lot de nouveauté… C’est vraiment difficile comme situation, si j’avais su je n’aurais jamais commencer la pilule honnêtement, maintenant il faut assumer (alors même qu’on a pas été prévenue c’est un peu injuste)
        En tout cas ça m’a fait très plaisir de te lire et sache que je te comprends (O combien je te comprends) je traverse la même chose exactement, deuxième tentative d’arrêt de jasminelle, c’est horrible mais je n’ai pas le courage de toutes ces filles qui ont subit l’acné ravageuse pendant un voire deux ans (voire plus encore) et je me dis que je vais probablement, dans le PIRE du pire des cas, reprendre la pilule… Ou au moins un traitement antibiotique (j’ai vu qu’une blogueuse a pris Tolexine en arrêtant la pilule et apparemment ça a plutôt bien marché, même si j’aime pas ces antibios…)
        Bon désolée j’ai écrit un vrai roman mais il y a tellement à dire et parfois on se sent tellement incomprise et isolée dans ce “combat” parce qu’il ne s’agit que de … “boutons”.
        J’ai le même âge que toi et se battre avec sa peau en gérant les premiers signes de l’âge c’est très compliqué 🙁 surtout que la pilule et l’arrêt progressif ont également occasionné beaucoup de perte au niveau de mes cheveux, donc j’attends de voir des améliorations de ce côté là, la chute s’est clairement calmée (c’est déjà ça)
        Enfin, tu as raison, je pense que la clé c’est de s’accepter et de s’en foutre, quand on a un chéri qui nous aime comme un fou, un job qu’on aime, c’est déjà tellement chouette 🙂
        Je suis sûre qu’on se focalise sur des tâches et des boutons qui ne doivent pas se voir tant que ça finalement… (vive le maquillage)
        En tout cas j’espère qu’à l’heure actuelle ça s’est calmé de ton côté, qu’il y a pas eu de nouvelle poussée et que ce n’était juste qu’une mauvaise passe (comme j’en ai eu plusieurs déjà depuis que j’ai entamé l’arrêt progressif)
        Moi je peux dire que j’ai passé le cap des six mois, maintenant à voir pour la suite. D’un côté je me dis que je rentre dans l’hiver donc au pire ça sera plus simple pour envisager un traitement 🙂 (faut toujours voir le positif)

        On y arrivera !!!!!!
        Courage et merci encore pour ta réponse très détaillée 🙂

        Pleins de bisous et de bonnes choses à toi

        • novembre 8, 2018 / 7:05

          Je te décerne la palme d’or du commentaire le plus long jamais reçu je crois 🙂 Hihi. Merci pour avoir pris le temps d’écrire tout cela!
          Oui effectivement le retour du soleil est bien connu pour aggraver les poussées d’acné donc ce ne serait pas étonnant que cela vienne de cela. Mais grr quelle poussée, j’en ai d’ailleurs toujours les traces rouges (qui s’estompent visiblement avec le temps mais c’est LONNNNNNNG… apparemment cela peut prendre entre 3 mois et jusqu’à 1 an pour certaines! Grr).
          C’est marrant que toi aussi cela soit plus prononcé sur la joue droite… va savoir pourquoi…
          Pour ma part cela fait maintenant 8 mois 1/2 et j’ai toujours des soucis avec ma peau, cela a vraiment commencé au bout de 6/7 mois pour moi. Comme quoi… après à voir si ce n’était pas le soleil aussi. J’ai eu pas mal de boutons ce mois-ci mais moins inflammés, donc qui laisseront sûrement moins de grosses traces. Par contre j’en ai eu un peu plus et aussi sur le front – ah bah oui, comme si les joues ce n’était pas assez :D! Donc là sans make up cela commence à se voir… aie aie aie… Cela me chagrine beaucoup mais que veux-tu, je ne peux rien y faire.
          En tout cas oui, ce n’est pas du tout marrant de se taper ça en tant que femme… toi et moi pouvons comprendre. Et je te rassure je fais aussi une grosse fixette dessus ! Mais je crois qu’avec le temps si cela “s’installe” je vais essayer d’arrêter de focaliser, d’être patiente, tout simplement, même si cela fait carrément chier.
          Par contre le peeling ce n’est pas un peu tôt pour en faire un? Je crois que tes traces vont s’estomper avec le temps… patience. Et puis je crois que les traitements contre les traces ne peuvent être faites que sur une acné totalement guérie.
          Alors pour ce qui est du bilan hormonal je trouve cela GENIAL! J’aimerais beaucoup en faire un aussi… pourras-tu me tenir au courant? Tu as été voir un médecin généraliste pour te le faire prescrire ou as-tu été voir un spécialiste? J’aimerais en savoir plus…
          Pareil pour moi je ne mets QUE du bio… au moins je me dis que mes soucis de peau ne viennent pas de ma routine cosmétique. J’ai vu une dermato, elle m’a dit que cela venait de l’intérieur, c’est vraiment hormonal. Elle m’a dit que c’était de l’acné légère et que de la patience et de la douceur devraient aider. Il faut laisser le temps au temps.
          J’avoue que pour moi la reprise de la pilule n’est plus une option.
          Allez, essayons de trouver nos sources de bonheur autre part et de ne pas se regarder au mm près <3
          Et tenons-nous au courant si tu veux :)? Bisous

          • Nathurelle
            novembre 23, 2018 / 11:22

            Hello 🙂 Désolée pour ma réponse tardive et pour mon très long commentaire, il y a tellement à dire sur ce sujet haha !
            De mon côté, ça va bientôt faire 7 mois, ça passe à une vitesse ! J’essaie de tenir bon même si c’est pas simple… (des périodes up et gros down aussi.. )
            Pour le coup, je te rejoins, depuis le sixième mois ma peau est un chouïa plus chiante à gérer là ! Je n’ai pas eu une semaine de répit alors qu’avant oui snif. En ce moment j’ai les belles traces de ma poussée de début de mois (quelques tâches rouges sur chaque joue, rien de grave mais ça ne part absolument pas) j’ai deux gros microkystes profond douloureux, les habitués qui viennent avant les règles et/ou pendant, pour mon plus grand bonheur (un sur le menton et un sur le front, varier les plaisirs toussa toussa)
            J’ai remarqué en fait que c’est à partir de l’ovulation que ma peau devient granuleuse ++++.
            Je ne supporte pas ma peau mais je prends sur moi là, que faire d’autre ? Reprendre la pilule après tout le chemin parcouru ça serait triste et dommage.
            Bref pour en revenir au concret, pour la prise de sang c’est simple (et je pensais pas que ce serait aussi simple d’ailleurs), je suis allée chez le généraliste et je lui ai dit que j’avais arrêté la pilule parce que j’avais du cholestérol et que je voulais faire un bilan COMPLET TOTAL car ça faisait 6 mois d’arrêt, qui comprend : bilan hormonal(testostérone, oestrogène etc..)/cholestérol/tyroïde…
            Je lui ai dit je veux TOUT vérifier et il a eu l’air de comprendre car il m’a fait une ordonnance longue comme Le Bras je pourrais te donner le détail complet mais je ne l’ai pas sous la main présentement). J’ai eu les résultats et la sage femme m’a dit que tout était PARFAIT, que l’arrêt de la pilule m’avait même régulée sur certains points (notamment cholestérol) donc super, et dans l’absolu tout va bien sauf cette peau pourrie snif.
            Heureusement j’avais anticipé et j’ai un rdv chez la dermatologue dans deux semaines (les délais sont si longs) mais pas sûre que ça serve (je sens que je vais ressortir de là avec une ordonnance pour la pilule/un antibiotique/une crème décapante an choix) .
            J’ai remarqué que ma peau évolue en fonction de mon cycle, donc pas de mystère, c’est bien hormonal tout ça.
            Clairement, quand je compare à mon premier arrêt de pilule, j’ai presque une belle peau, mais je ne sais pas, je me sens pas à l’aise dans cette peau granuleuse qui me sort des kystes parfois de nulle part, j’ai plus la patience de gérer les boutons qui sortent au hasard alors que la vie d’adulte est déjà assez prenante (haha..).
            Je te conseille en tout cas de te faire prescrire un bilan hormonal, c’est remboursé, juste une petite prise de sang, j’ai eu les résultats rapidement et j’ai été fixée tout de suite sur le fait qu’en interne a priori tout est ok, pas de niveau élevé de testostérone ou quoi.
            Pour ma part, je vais tenter une nouveauté : les capsules d’huile essentielle d’origan (de la marque LINDENS sur Amazon), j’ai vu beaucoup de bien sur ce produit et ça reste naturel apparemment. Je ne vais pas en prendre plus de trois semaines un mois car ce n’est pas trop bon pour le fois sur le long terme mais je suis curieuse de tester et surtout j’ai l’impression d’avoir déjà un peu tout essayé aussi.
            Le peeling peut se faire même maintenant, en fait c’est même un truc qu’on peut faire régulièrement en entretien de la peau, si j’essaie je te ferai un retour mais ça sera pas pour tout de suite je crois 🙂

            Je veux bien qu’on se donne des nouvelles avec plaisir 🙂 C’est motivant de suivre ton parcours, parfois on se sent vraiment seul face au corps médical, à sa famille, son chéri, personne ne comprend ce qu’on traverse. C’est difficile de voir que notre corps nous échappe comme ça.
            Apprendre à s’aimer et à être bien dans cette peau ça serait bien mais pour l’instant je n’y arrive pas trop 🙁 J’envie les personnes qui n’ont pas à gérer ça…
            Bref j’espère que toi tu as du mieux depuis ton dernier post, ça se trouve on est en train de vivre un “petit” bouleversement hormonal qui va rentrer dans l’ordre et ça sera bon, je croise les doigts
            Courage 🙂

          • novembre 28, 2018 / 5:16

            Salut ma belle,
            Merci pour ton commentaire. Oh que oui, c’est toujours un plaisir d’échanger. Pour ma part j’ai un support de mon chéri et de ma maman surtout, mais c’est vrai que malgré leur soutien, ils ne vivent pas ce que nous vivons donc c’est cool de pouvoir parler avec une personne qui vit la même chose.
            7 mois déjà pour toi aussi… cela passe si vite. Moi, je viens de passer mon 9ème mois il y a une semaine. Et je ne vais pas te mentir (et sans vouloir te faire peur surtout…) mais cela ne s’arrange pas du tout. Au contraîre. J’ai de plus en plus de boutons, de points noirs, de traces. C’est sur les joues, et le frond aussi. Donc en fait démaquillée ce n’est pas jojo… je n’ai jamais plus de 3-5 boutons actifs mais par contre avec toutes les traces cela commence à s’accumuler. Je ne vais pas te mentir, cela m’a DÉPRIMÉE, à tel point que j’en ai fait une obsession ces 2 derniers mois, à me regarder 36 fois par jour dans le miroir, à me scruter sous toutes les lumières, tous les angles… à n’avoir envie de rien faire. A tester mille crèmes et produits. A pleurer, souvent. Et pourtant, c’est LOIN d’être sévère comparé à ce que je peux voir. Je peux même dire que j’ai moins de boutons type “kystes inflammés” depuis que j’ai arrêté de manger du lait de vache, et du gluten (tiens d’ailleurs as-tu essayé cela?). On dirait que cela limite l’inflammation.
            Puis il y a quelques jours, j’ai touché le fond. Je me suis effondrée en larmes avec ma mère au téléphone puis ensemble on a réalisé quelque chose : et si c’était le stress qui empirait tout cela? Je n’ai pas vraiment de signes de déréglements hormonal à part l’acné tout comme toi, je planifie de faire un bilan mais cela ne m’étonnerait pas que ce soit normal tout comme toi. Mais le stress, lui… surtout un stress chronique comme le nôtre c’est à dire à faire une fixette sur ses boutons tout le temps… peut aggraver grandement ou même créer des boutons! Je crois beaucoup au pouvoir guérisseur (mais aussi dévastateur) du cerveau.

            BREF. J’ai décidé de me CAL-MER. Après tout mon copain ne cesse de me répéter que ce n’est pas si grave. Et c’est sûrement vrai! Qu’avec du maquillage cela ne se voit même pas ou peu. Et c’est vrai que je ne vois pas les yeux des gens s’attarder sur ça, en tout cas pas trop tu vois. Je crois que je m’en fais TOUTE une montagne… et va savoir si je me les crée pas, mes boutons? Je suis allé voir une infirmière dermato il y a environ 3 semaines et elle m’a dit qu’il s’agissait d’acné hormonale légère, classique chez les femmes qui arrêtent la pilule. Elle m’a conseillé d’être patiente, très patiente, et d’adopter des bons gestes (bons produits, bonne hygiène de vie, etc.).

            Mes solutions ? J’ai jeté mon miroir de poche, et la journée je couvre les miroirs à la maison. Oui, c’est extrême. Mais au moins je ne me regarde que 2 fois par jour, le matin en me maquillant, et le soir en me démaquillant. Je fais cela depuis 2 jours, et bizarrement, on se sent mieux. Au lieu de focaliser sur ma peau en permanence, j’essaie de VIVRE.

            Voilà… en parralèle j’ai aussi acheté une crème disponible à la pharmacie sans prescription, du peroxyde de benzoyle. C’est bien pour traiter les boutons et points noirs localement, visiblement. Je pensais avoir besoin de voir un Dr pour cela mais apparemment non, donc je suis contente! Pour ce qui est des RDVs ici, en Suède, c’est encore PIRE! Pas de RDV chez le dermato avant 6 mois. Mais j’en aurais peut être un chez le généraliste dans genre un mois, ou en Janvier. Je pense lui demander à lui de me prescrire la prise de sang. Juste pour vérifier.

            Voilà où j’en suis! J’ai hâte de voir d’ici quelques mois si le fait de me relaxer un peu peut aider. Au fond de moi, je ne sais pas pourquoi, mais j’en suis persuadée. On se tient au courant?
            Tiens-moi au courant aussi de ce que le dermato t’a dit!
            Plein de courage, et n’oublions pas de contrôler notre stress. C’est prouvé : le stress chez les femmes produit des androgènes qui favorisent la production de sébum et donc l’acné!
            Bisous bisous bisous <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.